Vidéo du Dr.BernardHayot

Injections de Botox

  • Partagez cette vidéo :

Injections de Botox

La toxine botulique a initialement été utilisée par les ophtalmologistes pour réduire la mobilité des muscles et leur activité chez les personnes présentant un blépharospasme (clignements excessifs et involontaires des yeux). Son utilisation s’est élargie à la médecine esthétique pour traiter les rides d’expression ou liées à la mobilité musculaire (front, patte d’oie, lèvres, menton, cou). Spécialisé dans les injections de Botox depuis plus de 25 ans, le Dr Hayot a été l’un des premiers spécialistes à les pratiquer en France.

Prendre Rendez-vous

Indications

Rides du front

La contraction des muscles du tiers supérieur du visage, induite par les mimiques répétitives, est à l’origine des rides d’expression. Les meilleures indications des injections de Botox sont les rides horizontales qui traversent le front et les rides du lion situées entre les deux yeux (rides verticales inter-sourcilières).

L’enjeu, pour le médecin esthétique, est de calmer l’hyperactivité du muscle frontal pour gommer les rides mais sans figer l’expression du visage. Pour éviter cet effet indésirable, le Dr Hayot a développé la technique du micro- ou derma-botox qui consiste à injecter dans les couches superficielles de la peau – et non dans le muscle – pour respecter la mobilité naturelle du visage.

Après une séance d’injection, les rides s’estompent progressivement, le résultat est optimal au 8e jour. La peau apparaît retendue, lissée, rajeunie ! L’effet du produit commence à s’atténuer au bout du 5e mois : une autre injection est alors être réalisée pour maintenir l’efficacité du traitement antirides.

A noter : les « rides du sommeil » sont provoquées par un mauvais positionnement cutané durant la nuit. Au fil des années, des plis verticaux s’impriment sur la peau et se transforment en rides profondes. Dans ce cas, des injections d’acide hyaluronique comblant les cassures cutanées sont plus indiquées que le Botox.

Rides de la patte d’oie

Les rides de la patte d’oie sont provoquées par l’action du muscle orbiculaire qui, en se contractant, forme des stries au coin de l’œil. Les mimiques, les rires et sourires répétés tout au long de la journée créent ces rides qui se creusent au fil des années avec la perte d’élasticité naturelle de la peau.

Les injections de toxine botulique sont très efficaces pour les estomper à condition d’être subtilement réalisées. L’enjeu est de ne pas figer le sourire et d’éviter une dysharmonie avec des paupières inférieures non traitées qui apparaîtront alors encore plus plissées.
Après la séance d’injection dans les rides de la patte d’oie, la cassure cutanée disparaît progressivement, le résultat étant optimal au 8e jour. Le regard paraît plus jeune ! L’effet du produit commence à s’atténuer au bout du 5e mois : une autre injection peut alors être réalisée pour maintenir l’efficacité du traitement antirides.

L’injection doit se faire prudemment dans cette zone, idéalement par un spécialiste de la plastie oculaire, car elle peut provoquer ou aggraver une poche malaire existante. Donc prudence !

A noter : le laser fractionné FRAXEL permet également de traiter les rides du contour de l’œil.

Rides de la glabelle (ou rides du lion)

Les rides du lion, ou rides de la glabelle, sont dues à la contraction des muscles procerus ou des muscles corrugators. Elles peuvent être traitées par des injections de toxine botulique et/ou d’acide hyaluronique. Selon les cas, le chirurgien choisit l’une ou l’autre des méthodes ou bien combine les deux.

  • Les injections de toxine botulique (Botox) corrigent directement la cause de ces rides. Elles détendent les muscles dont la contraction est responsable de leur formation, et ont un effet préventif sur leur creusement.
  • Les injections d’acide hyaluronique ont une action de réjuvénation. Elles comblent et estompent la « cassure » qui se verrait encore en surface.

Rides péribuccales

Avec l’âge, des rides apparaissent sur le pourtour de la bouche en donnant un aspect « plissé soleil » lié à la déshydratation et à l’affinement des lèvres. Leur apparition est favorisée par les contractions du muscle orbiculaire des lèvres, notamment chez les fumeurs en raison des mouvements répétés de bouche (rides du fumeur).

L’injection de toxine botulique calme l’hyperactivité du muscle orbiculaire de la bouche et détend la zone péribuccale. Le praticien doit veiller à ne pas injecter la lèvre directement afin de ne pas la paralyser.

Après une séance d’injection dans les rides péribuccales, les cassures cutanées disparaissent, le pourtour de la bouche est magnifié et rajeuni !

L’effet du produit commence à s’atténuer après le 5e mois : une autre injection pourra alors être réalisée pour maintenir l’efficacité du traitement antirides.

A noter : le Botox permet également de corriger un sourire gingival qui laisse trop apparaître les gencives lorsque l’on sourit. Le produit injecté au niveau du frein de la lèvre empêche que la lèvre supérieure ne se relève plus que nécessaire. Le sourire est ainsi corrigé et embelli de manière discrète et naturelle.

Rides du menton

En se contractant, le muscle mentonnier peut générer des irrégularités, des petits trous au niveau du menton, un aspect « peau d’orange » qui se corrige par des injections de toxine botulique.

Rides du cou

Avec l’avancée en âge, des rides et des plis horizontaux peuvent apparaître. Chez certaines personnes, les cordes ou bandes platysmales, qui s’étirent de la mâchoire vers la clavicule, deviennent plus visibles. A un stade débutant, les injections de toxine botulique peuvent donner de très bons résultats. Ensuite, le lifting de l’ovale du visage et du cou est la solution la plus efficace.

Peau grasse, pores dilatés

Des injections superficielles de Botox peuvent être indiquées chez les personnes qui ont une peau très grasse, séborrhéique, sur laquelle les pores dilatés sont visibles. Le Botox diminue la production de sébum et prévient l’acné.

La toxine botulique est diluée dans du sérum physiologique, puis elle est injectée dans la couche superficielle de la peau selon la méthode classique ou avec un DermaPen.

Hyperhidrose

L’hyperhidrose est une transpiration excessive qui peut constituer une véritable gêne sociale. Les injections de toxine botulique permettent de freiner l’activité des muscles responsables de l’expulsion de la sueur. Pendant plusieurs mois, la sudation est réduite, sans risque sur la santé, ni effet indésirable.

De multiples micro-injections superficielles d’une spécialité particulière de Botox (type A) sont réalisées sur les zones les plus couramment concernées, aisselles et visage.

Mâchoire trop carrée

Le masséter est le muscle de la mastication. Chez la femme, une hypertrophie du masséter donne un aspect masculin, qu’il est possible d’atténuer par des injections de toxine botulique.

A noter : lorsque la mâchoire est carrée pour des raisons de conformation osseuse, le Botox est inefficace.

Techniques

  • Les injections sur le front et les injections à visée dermatologique (peau grasse, pores dilatés, transpiration excessive) sont réalisées selon la technique du micro- ou derma-botox mise au point par le Dr Hayot. « Micro » ne signifie pas que l’on utilise moins de produit : la quantité de Botox est la même que dans la technique classique, mais l’injection se fait dans les couches superficielles de la peau et non dans le muscle.
  • Le Dr Hayot travaille avec une toxine botulique hautement qualitative, le Vistabel®, distribué par les laboratoires Allergan®. Ce produit est l’un des leaders sur le marché des injections antirides, et ses résultats sont meilleurs et de plus long terme qu’avec l’Azzalure® et le Bocouture® (les autres toxines employées en France), dont la diffusion autour du point d’injection est plus étendue. Le Vistabel® est gage de sécurité et de confort : après 25 ans d’expérience, nous avons le recul nécessaire pour l’administrer en toute sécurité.
Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles


4 votes
Moyennes : 3,50 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et le Dr Bernard Hayot vous répondra au plus vite