Vidéo du Dr.BernardHayot

Injections d’acide hyaluronique

  • Partagez cette vidéo :

Injections d’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique corrige les pertes de volume, qui sont l’un des principaux signes de vieillissement, ainsi que les rides ou plis qui se forment à la suite de cette fonte graisseuse. On l’utilise au niveau des pommettes, des tempes, du sillon nasogénien, de la bouche, des plis d’amertume (menton), de l’ovale du visage, souvent en association avec du Botox.

Les injections ont aussi des effets bénéfiques sur l’hydratation et l’élasticité de la peau, l’acide hyaluronique étant un composé naturellement présent dans la peau mais se raréfiant avec l’âge.

Ces injections sont également réalisées pour affiner le nez ou enlever une bosse sans passer par une intervention chirurgicale.

Prendre Rendez-vous

Indications

Les injections peuvent se faire un peu partout sur le visage, sauf sur les cernes, pour rétablir subtilement les volumes qui ont disparu : pommettes, tempes, sillon nasogénien, bouche, plis d’amertume (menton), ovale du visage pour compenser un début de bajoue.

Sillon nasogénien

Le sillon nasogénien est le pli qui s’étend verticalement des racines du nez aux coins de la bouche. Il est favorisé par les mouvements de bouche (mimiques, sourires…) qui engendrent des cassures cutanées, mais aussi par la perte de volume au niveau des pommettes et de la région malaire (bas des cernes). Le chirurgien comble superficiellement la ride et restaure les volumes qui ont fondu en dosant ses injections pour obtenir un rajeunissement naturel.

L’idée directrice est de respecter la conformation du visage : les volumes sont restaurés, ils ne doivent jamais gonfler artificiellement les pommettes ou les joues.

Bouche

L’injection d’acide hyaluronique a un effet volumateur, repulpant les lèvres sans excès. Elle peut aussi corriger une asymétrie ou un déséquilibre entre lèvre supérieure et lèvre inférieure. En plus de cet effet volumateur, l’acide hyaluronique a un pouvoir hydratant qui agit comme un baume et donne un aspect « glossy ». Le produit est résorbable et le résultat est très naturel lorsque le chirurgien dose intelligemment ses injections.

Nez

L’acide hyaluronique peut être utilisé pour corriger un nez : affiner sa pointe ou la relever, camoufler une bosse en ajoutant du volume, donner une illusion de symétrie. La rhinoplastie médicale a l’avantage de la légèreté : vous évitez l’opération et ses suites, la procédure est réversible, il n’y a aucun risque de « ratage ».

La hyaluronidase pour corriger

Les résultats définitifs des injections d’acide hyaluronique sont visibles environ 2 semaines après l’injection. Dans la plupart des cas, ils sont discrets et naturels. Mais si des corrections s’avèrent nécessaires, nous disposons d’un produit particulièrement efficace pour dissoudre l’injection et parfaire le résultat : la hyaluronidase, une enzyme naturellement présente dans l’organisme, qui dégrade l’acide hyaluronique.

Techniques

L’acide hyaluronique est dérivé d’un sucre naturellement présent dans l’organisme qui permet de maintenir le volume et l’élasticité de la peau. Sa production naturelle diminuant à mesure du vieillissement, les injections font figure de traitement esthétique pour maintenir l’hydratation et la texture de la peau. Elles permettent aussi et surtout de reconstruire les volumes du visage pour parer à la fonte graisseuse, avec un principe : restaurer sans créer de volumes excessifs ou n’ayant jamais existé.

L’acide hyaluronique en médecine esthétique

Plusieurs types d’acide hyaluronique sont employés, dont les différentes viscosités sont adaptées à chaque zone du visage, à l’indication et au volume perdu : fines ridules du contour de la bouche, rides ou plis plus profonds du sillon nasogénien, comblement de la zone malaire ou des pommettes, etc.

Un traitement naturel et résorbable

A l’instar de celui présent dans le derme, l’acide hyaluronique injecté se dégrade avec le temps (sauf dans le cerne), ce qui assure la sécurité et la réversibilité du traitement. En fonction de la zone et du volume injecté, l’effet volumateur s’estompe graduellement en 8 à 12 mois, jusqu’à 18 mois dans certains cas.

En plus de restaurer les volumes qui ont fondu, l’acide hyaluronique réhydrate la peau en profondeur. L’effet « bonne mine » constaté par l’entourage après une injection s’explique aussi par ce bienfait dermatologique.

Jamais d’acide hyaluronique dans le cerne

Spécialiste de la chirurgie du regard, le Dr Hayot déconseille absolument le comblement des cernes par acide hyaluronique.

  • Dans une zone très peu mobile comme le cerne où le drainage lymphatique est insuffisant, l’acide hyaluronique ne se résorbe pas ou mal. Or, avec le temps, le produit peut se gonfler d’eau et former une poche très disgracieuse.
  • La peau du cerne étant très fine voire transparente, l’acide hyaluronique peut devenir visible et donner une teinte bleutée (effet Tyndall) aux cernes.

La meilleure technique pour combler un cerne est le lipofilling (micro-lipofilling) ou le nano-lipofilling si les cernes sont colorés.

Dans sa pratique quotidienne, le Dr Hayot est souvent confronté à ce problème. Des patients viennent le consulter pour des poches sous les yeux qui sont, en réalité, des reliquats d’anciennes injections d’acide hyaluronique. La première étape est d’enlever le produit, avant de procéder à un véritable comblement via un lipofilling ou un nano-lipofilling.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et le Dr Bernard Hayot vous répondra au plus vite