Injection Botox Masseter

HYPERTROPHIE DU MASSETER

L’hypertrophie du masséter donne souvent un aspect de mâchoire carrée, si elle donne un air viril à l’homme, elle peut créer un air trop masculin chez la femme.

Les bons candidats à la réduction de la mâchoire sont avant tout les femmes et notamment les femmes asiatiques chez qui la mâchoire est souvent trop développées par une hypertrophie du muscle masséter

Comment le botox peut il réduire une mâchoire trop carrée ?

Une mâchoire trop carrée, est une mâchoire trop large. Les causes peuvent être multiples:

  • osseuses : seule la chirurgie osseuse, lourde et plus risquée pourra créer une amélioration
  • musculaire : par hypertrophie du muscle masséter. Dans ce cas, le botox donne d’excellents résultats

Traitement de l’hypertrophie du muscle masséter, par l’injection de toxine botulique

De nombreux publications internationales ont montré l’efficacité de la toxine botulique dans l’hypertrophie du muscle masséter, notamment chez le sujet asiatique où ce problème est fréquent.

Le muscle masséter est un muscle puissant permettant la mastication. Il est situé au contact de la mandibule, et s’étend verticalement depuis l’angle de la mandibule jusqu’à l’articulation temporo-mandibulaire.

L’injection de botox du muscle masséter va permettre de réduire son épaisseur. Il faut parfaitement maîtriser la technique pour ne pas réduire la force musculaire lors de la mastication. Ce traitement par botox est rapide, simple, sans douleur, ni gonflement, ni arrêt de travail.

Technique d’injection de botox dans le muscle masséter

L’injection se fait au niveau du bord inférieur du muscle masséter. 1 flacon de 50ui de toxine botulique est nécessaire pour traiter les deux muscles masséter. Un second flacon peut être injecté 1 semaine après la 1ère séance, si l’effet était insuffisant, car ce muscle est très puissant chez certains patients. Pour cette raison, il faut toujours réévaluer les patients 15 jours après la séance de botox.

Fréquence des injections de botox au niveau de la mâchoire

Comme nous venons de le voir, 1 à 2 séances espacées de 15 jours sont nécessaires lors du premier traitement. Le résultat maximal se voit entre 1 et 2 mois. Le traitement doit être répété tous les 6 à 8 mois. Cette durée est supérieure à la durée classique du botox en esthétique (4-6 mois).

En l’absence de réinjection de botox pendant 1 an, la mâchoire retrouve son aspect initial. Certains chercheurs ont remarqué des changements permanents de la mâchoire après 2-3 traitements, mais il est plus probable que les patients nécessitent des réinjections régulières pour un résultat stable et efficace

Le chirurgien esthétique doit parfaitement maîtriser l’injection de botox au niveau du masséter

La technique doit être précise et maîtrisée. Le visage doit être analysé rigoureusement. La force musculaire du masséter et son pouvoir contractile doivent être évalués pour anticiper la qualité du résultat que l’on peut espérer. L’asymétrie des mâchoires doit être repérée, et expliquée au patient, pour éviter tout désaccord post-injection.

HYPERTROPHIE DU MASSETER

L’hypertrophie du masséter donne souvent un aspect de mâchoire carrée, si elle donne un air viril à l’homme, elle peut créer un air trop masculin chez la femme.

Les bons candidats à la réduction de la mâchoire sont avant tout les femmes et notamment les femmes asiatiques chez qui la mâchoire est souvent trop développées par une hypertrophie du muscle masséter

Comment le botox peut il réduire une mâchoire trop carrée ?

Une mâchoire trop carrée, est une mâchoire trop large. Les causes peuvent être multiples:

  • osseuses : seule la chirurgie osseuse, lourde et plus risquée pourra créer une amélioration
  • musculaire : par hypertrophie du muscle masséter. Dans ce cas, le botox donne d’excellents résultats

Traitement de l’hypertrophie du muscle masséter, par l’injection de toxine botulique

De nombreux publications internationales ont montré l’efficacité de la toxine botulique dans l’hypertrophie du muscle masséter, notamment chez le sujet asiatique où ce problème est fréquent.

Le muscle masséter est un muscle puissant permettant la mastication. Il est situé au contact de la mandibule, et s’étend verticalement depuis l’angle de la mandibule jusqu’à l’articulation temporo-mandibulaire.

L’injection de botox du muscle masséter va permettre de réduire son épaisseur. Il faut parfaitement maîtriser la technique pour ne pas réduire la force musculaire lors de la mastication. Ce traitement par botox est rapide, simple, sans douleur, ni gonflement, ni arrêt de travail.

Technique d’injection de botox dans le muscle masséter

L’injection se fait au niveau du bord inférieur du muscle masséter. 1 flacon de 50ui de toxine botulique est nécessaire pour traiter les deux muscles masséter. Un second flacon peut être injecté 1 semaine après la 1ère séance, si l’effet était insuffisant, car ce muscle est très puissant chez certains patients. Pour cette raison, il faut toujours réévaluer les patients 15 jours après la séance de botox.

Fréquence des injections de botox au niveau de la mâchoire

Comme nous venons de le voir, 1 à 2 séances espacées de 15 jours sont nécessaires lors du premier traitement. Le résultat maximal se voit entre 1 et 2 mois. Le traitement doit être répété tous les 6 à 8 mois. Cette durée est supérieure à la durée classique du botox en esthétique (4-6 mois).

En l’absence de réinjection de botox pendant 1 an, la mâchoire retrouve son aspect initial. Certains chercheurs ont remarqué des changements permanents de la mâchoire après 2-3 traitements, mais il est plus probable que les patients nécessitent des réinjections régulières pour un résultat stable et efficace

Le chirurgien esthétique doit parfaitement maîtriser l’injection de botox au niveau du masséter

La technique doit être précise et maîtrisée. Le visage doit être analysé rigoureusement. La force musculaire du masséter et son pouvoir contractile doivent être évalués pour anticiper la qualité du résultat que l’on peut espérer. L’asymétrie des mâchoires doit être repérée, et expliquée au patient, pour éviter tout désaccord post-injection.