Chirurgie des poches sous les yeux à Paris 8 - Dr Hayot

Poches

«Docteur, j’ai des poches sous les yeux, cela me complexe beaucoup…» La chirurgie du regard est remarquablement efficace pour faire disparaître ces amas graisseux qui donnent une mauvaise et fausse image de soi, un air fatigué un peu fêtard.

Il faut distinguer les poches de graisse des poches malaires qui relèvent d’un mécanisme et d’un traitement différents.

Prendre Rendez-vous

Généralités

L’œil est entouré d’un coussinet graisseux qui le protège des parois osseuses. Ce coussinet est séparé de l’extérieur par un tissu conjonctif très fin appelé septum. Avec les années, le septum se distend et la graisse de l’intérieur de l’orbite fait saillie sous la peau, formant les fameuses poches de graisse.

La graisse étant très hydrophile, ces poches subissent des variations selon différents facteurs : le cycle hormonal chez la femme, une alimentation trop salée, l’excès de boissons alcoolisées, certaines positions pendant le sommeil. Les poches sont ainsi plus saillantes le matin car on dort en position horizontale, et elles diminuent dans la journée du fait de la position verticale.

Les poches sont souvent associées à des cernes qui les font paraître plus importantes.

Indications

Lors de la consultation, le chirurgien distingue les poches de graisse de la poche malaire qui exige un geste chirurgical spécifique.

  • Les poches graisseuses sont dues à l’extériorisation de la graisse intra-orbitaire.
  • Les poches malaires, situées sous le cerne, sont généralement liées à un affaissement du muscle orbiculaire et à un œdème lymphatique dont la cause est mal connue. Elles ne sont pas composées de graisse et la technique d’exérèse est plus délicate que celle employée pour retirer les amas graisseux.

Présentation des techniques

Poches de graisse

L’ablation se fait par voie transconjonctivale, c’est-à-dire en passant par la conjonctive (partie rouge à l’intérieur de la paupière). Cela permet de retirer la poche sans couper de peau et sans risque de modifier le regard. Il n’y a pas de cicatrice cutanée et les suites opératoires sont légères. Un lipofilling (micro-lipofilling) est associé en cas de cerne.

Poche malaire

Un lifting sous-palpébral est nécessaire pour remettre en tension le muscle orbiculaire et diminuer la ptôse à l’origine de la poche malaire. L’incision est réalisée sur le bord ciliaire afin que la cicatrice devienne rapidement invisible.

Commentaires

Laissez un commentaire et le Dr Bernard Hayot vous répondra au plus vite