Blépharoplastie supérieure à Paris 8 - Dr Hayot, chirurgien esthétique

Blépharoplastie supérieure

Des paupières supérieures lourdes qui tombent, forment des plis, rendent le maquillage difficile. C’est l’un des premiers signes de vieillissement du regard. La paupière supérieure s’affaisse et forme comme une « casquette » au-dessus de l’œil. Lors de la première consultation, le chirurgien analyse les mécanismes en cause pour définir les gestes opératoires les plus appropriés.

Prendre Rendez-vous

Dr Hayot, chirurgien et médecin esthétique à Paris 8

Le Mot du Dr Hayot

« Seule la chirurgie permet de corriger l’affaissement de la paupière supérieure et d’ouvrir le regard. Je retire la peau en excès, mais j’associe une addition de graisse si cela est nécessaire. J’incise à l’aide d’un bistouri laser CO2 pour plus de précision et pour alléger les suites opératoires. »

Indications

La paupière supérieure tombe sur l’œil, elle alourdit et rétrécit le regard, donnant un air de chien battu. Elle cache le pli du creux de la paupière, gêne le maquillage et peut même toucher les cils. Il existe souvent une poche graisseuse à l’angle interne de l’œil.
En médecine, l’excès de peau au niveau des paupières, particulièrement les paupières supérieures, est appelé dermatochalasis.

Présentation de la technique

L’examen clinique est important car l’intervention doit corriger le ou les mécanismes en cause. Le chirurgien doit ainsi déterminer si la chute de la paupière relève d’un excédent cutané ou d’une fonte des volumes graisseux, les deux processus pouvant d’ailleurs cohabiter. Dans certains cas, l’affaissement de la paupière est la conséquence d’une chute des sourcils : il faut alors relever les sourcils sans forcément intervenir sur la paupière elle-même.

Lorsque le relâchement de la paupière supérieure est lié à une accumulation de peau et de graisse, une blépharoplastie supérieure classique est indiquée : elle consiste à retirer un fuseau de peau et de muscle, la cicatrice étant soigneusement camouflée dans le pli de la paupière.

Déroulement de l’intervention

Renseignements pratiques

  • Anesthésie : locale potentialisée (neuroleptanalgésie) ou générale
  • Durée de l’intervention : de 1 à 2 heures
  • Hospitalisation : ambulatoire.
  • Désocialisation : environ 10 jours

L’intervention se déroule au bloc opératoire et en hospitalisation ambulatoire. La durée de désocialisation, d’une dizaine de jours au minimum, varie selon les réactions individuelles.

  • Vous arrivez le matin de l’intervention, à jeun depuis 8 heures.
  • Une anesthésie générale ou une neuroleptanalgésie (anesthésie locale profonde) est pratiquée.
  • L’incision est réalisée au niveau du pli de la paupière à l’aide d’un bistouri laser et au microscope opératoire pour camoufler parfaitement la cicatrice. Le bistouri laser permet de coaguler en même temps qu’on incise : il évite les saignements, et donc les hématomes et ecchymoses post-opératoires. Il assure aussi une bonne visibilité au chirurgien.
  • L’intervention dure 1 à 2 heures selon les gestes réalisés : ablation de l’excédent cutané ou graisseux, traitement d’une hypertrophie du muscle releveur, ablation de la poche supéro-interne, micro-lipofilling…
  • Les fils sont enlevés entre le 6e et le 8e jour.

Avantages de la technique

Le Dr Hayot emploie un bistouri laser CO2 et travaille sous microscope opératoire. Son savoir-faire en microchirurgie de l’œil et sa formation d’ophtalmologiste sont des atouts indéniables. Car l’incision doit se faire précisément dans le pli de la paupière supérieure, au millimètre près, en adaptant le tracé à la forme de l’œil. Une incision un millimètre au-dessus ou au-dessous du pli palpébral donne une cicatrice visible, inesthétique, trahissant l’intervention. Environ trois mois après la blépharoplastie, on ne doit plus voir de cicatrice quand le patient ferme les yeux !

Autres avantages du bistouri laser : il limite les saignements durant l’intervention et donc les ecchymoses et hématomes post-opératoires ; cette quasi absence de saignements permet aussi au chirurgien de disposer d’une meilleure visibilité : le geste est plus précis, « plus anatomique ».

Enfin, le Dr Hayot réalise une résection très mesurée pour préserver le regard et éviter à tout prix de creuser l’orbite. Si nécessaire, il associe une addition de graisse (micro-lipofilling) pour répondre plus justement au vieillissement de la paupière et parfaire le résultat.

Résultats

  • Dans les jours qui suivent l’intervention, les patients peuvent être gênés par une sensation de poussière dans l’œil, une vision floue ou un larmoiement. Ces sensations transitoires sont tout à fait normales. La paupière supérieure est gonflée pendant la cicatrisation et il est courant de remarquer une légère asymétrie entre les deux yeux. Rien d’inquiétant non plus à ce phénomène. Les résultats ne sont réellement constatables qu’au bout de 4 à 6 semaines.
  • La blépharoplastie supérieure est une intervention extrêmement positive pour les personnes souvent complexés par l’effet de casquette et de paupière tombante fermant leur regard. La paupière est joliment et naturellement repositionnée, le regard est rajeuni de 10 ans voire plus.

Quelles sont les précautions à prendre pour une blépharoplastie supérieure ?

Même s’il s’agit d’une opération relativement légère, la blépharoplastie supérieure se pratique au bloc opératoire, le plus souvent sous anesthésie générale, et nécessite de prendre quelques précautions.

Avant l’intervention

  • Une visite chez l’anesthésiste est obligatoire au moins 48 heures avant l’opération afin de confirmer sa faisabilité. Le patient doit être muni des résultats d’analyses sanguines préalablement demandées en vue d’une chirurgie.
  • Les traitements anticoagulants (dont l’aspirine) doivent être interrompus une semaine ou plus avant l’opération des paupières pour limiter les saignements.
  • Il est conseillé de se procurer les médicaments prescrits en amont de l’intervention (collyres, notamment) pour en disposer dès la sortie de clinique.
  • Le patient doit être à jeun depuis au moins 8 heures avant de descendre au bloc opératoire.

Après l’intervention

Le chirurgien vous donnera des recommandations pour les jours qui suivent l’intervention. Les consultations postopératoires ont lieu dès le lendemain de l’intervention, puis le 6e jour pour enlever les fils, puis 1 mois après.

  • Les œdèmes et les ecchymoses durent 7 à 14 jours. Prévoyez une éviction sociale d’au moins 10 jours. Une bonne semaine de repos peut également accélérer le processus de cicatrisation.
  • Les collyres prescrits préviennent les irritations de la cornée, la sensation d’œil sec et le risque de conjonctivite. La pose de compresses glacées durant les jours qui suivent favorise l’élimination de l’œdème.
  • Le port de bas de contention peut être conseillé dans les premiers jours si vous souffrez de problèmes de circulation sanguine.
  • Ne vous exposez pas au soleil et ne faites pas de séances UV pendant 3 semaines.
  • Ne vous maquillez pas jusqu’à l’ablation des fils (entre le 6e et le 8e jour).

Effets secondaires

Ils sont d’autant plus rares que vous faites appel à un praticien spécialiste de la chirurgie du regard. Il est impératif que l’incision soit adaptée à la forme de l’œil et que la quantité de peau enlevée ne soit pas plus importante que nécessaire pour éviter une lagophtalmie (difficulté à fermer la paupière). Enfin, la cicatrice doit être parfaitement cachée dans le pli de la paupière : l’usage du bistouri laser est une garantie à cet égard.

Pour en savoir plus : la SOFCPRE (Société française de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique) édite des fiches d’information très accessibles sur les principales interventions de chirurgie plastique et esthétique.

Combien coûte une blépharoplastie supérieure ?

Le prix d’une blépharoplastie des paupières supérieures dépend de la méthode opératoire. Selon les indications de chaque patient, elle peut comprendre différents gestes (résection de l’excédent de peau, ablation des poches de graisse de la paupière supérieure, traitement de la chute du sourcil, micro-lipofilling). A l’issue de la première consultation, le chirurgien vous délivrera un devis précis et complet intégrant les honoraires du chirurgien esthétique, y compris les consultations pré- et post-opératoires, ceux de l’anesthésiste, les frais de clinique, etc.

Attention : un tarif de blépharoplastie trop bas doit inciter à la méfiance. Le chirurgien esthétique qui pratique la blépharoplastie doit être diplômé et inscrit à l’Ordre des Médecins.
La blépharoplastie n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale lorsqu’il s’agit d’une intervention à visée esthétique. En revanche, dans le cadre d’une chirurgie réparatrice des paupières, lorsque la paupière gêne la vision (dermatochalasis), il est possible qu’une partie des frais engagés soit remboursée par la mutuelle.

Pour toute demande complémentaire sur la blépharoplastie supérieure, contactez le Docteur Bernard Hayot !

Commentaires

Laissez un commentaire et le Dr Bernard Hayot vous répondra au plus vite