Comprendre les differentes techniques operatoires

Comprendre les différentes techniques

La blépharoplastie par voie transconjonctivale

Cette technique consiste à réaliser l’ablation des poches par la voie transconjonctivale.

Le chirurgien passe par l’intérieur de la paupière inférieure pour ôter les poches afin de garantir le meilleur résultat sans aucun risque de modification du regard et sans saignement.

Contrairement à la chirurgie traditionnelle où il y a un risque de couper trop de peau ou d’enlever trop de graisse au niveau des paupières et de rendre ainsi le regard creusé et cadavérisé, le blépharoplastie du muscle sous palpébral assure une maîtrise du geste et évite la prise de risque.

Les autres avantages de la technique :

  • Pas de cicatrice visibles, ni suture ou fils à retirer
  • Aucun risque de modification du regard ou d’œil rond
  • Quasiment aucun risque d'hématomes et d’ecchymoses
  • Les suites opératoires sont simples et n’excèdent pas 2 à 4 jours d’œdèmes

Cette intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire sous anesthésie locale potentialisée.

Dans un second temps, pour améliorer la qualité de la peau et rajeunir significativement le regard, le chirurgien peut effectuer un Resurfacing laser lors de la même intervention. Cette technique consiste à atténuer et faire disparaître un grand nombre de rides sur le contour de l’œil.

Il s’agit d’une brûlure superficielle de l’épiderme entraînant un effet thermique jusqu’au derme, plus en profondeur. Cette « agression contrôlée » permet d’entraîner une régénération des cellules et offre un aspect plus lisse à la peau fripée grâce à la formation du néo collagène.

Voir +

La blépharoplastie par voie classique

La technique classique de blépharoplastie est une intervention qui vise à retirer l'excédent cutané causé par le relâchement de la peau. Elle consiste, au niveau des paupières inférieures et/ou supérieures à couper la peau au bistouri, à la retendre et à ôter les poches de graisse en réalisant une incision sur le bord ciliaire.

Cette intervention se réalise avec un bistouri laser, ce qui permet ainsi d'éviter les saignements et de faire des incisions extrêmement fines. La cicatrice, invisible, est située sur le bord ciliaire inférieur.

Cependant, en cas de doute sur la laxité de la paupière, sur son niveau d‘élasticité, la technique de blépharoplastie qui consiste à couper la peau peut s’avérer risquée.

Pourquoi je ne pratique pas de blépharoplastie classique et quels en sont les risques

La blépharoplastie classique présente de nombreux désavantages. La peau est très adhérente au muscle et extrêmement difficile à décoller alors que le muscle est peu adhérent aux structures sous-jacentes. Il s'agit là d'un véritable plan de décollement anatomique. Couper la peau avec un petit décollement ne permet pas de traiter les rides de la paupière de manière satisfaisante. La blépharoplastie classique entraîne un risque maximal d'œil rond et de modification du regard et c’est la raison pour laquelle je ne la pratique pas.

La blépharoplastie classique suggère de trouver les poches de graisse à travers le muscle de façon aléatoire et comporte des risques postopératoires (ex : l’œil creux) tandis que le lifting sous musculaire permet de distinguer directement les poches de graisse, rendues plus visibles, et de les retirer avec la plus grande précision.

Voir +

La lipostructure

La micro lipostructure a révolutionné le traitement du vieillissement. Elle consiste à combler un visage qui a perdu du volume en opérant un transfert de graisse analogue. La maîtrise de la technique et l’expertise du chirurgien jouent un rôle prépondérant dans la qualité du résultat.

L’intervention consiste à prélever la graisse du patient sur l’abdomen ou la face interne des genoux en pratiquant une micro lipoaspiration. La graisse est ensuite centrifugée, épurée, avant d’être réinjectée entre la peau et l’os à l’aide d’une micro canule.

Cette micro greffe graisseuse est définitive et offre un résultat très naturel.

Cependant, il faut savoir que la lipostructure entraîne des suites opératoires importantes lorsqu’elle est réalisée sur les paupières (plus légères sur les tempes et les pommettes) particulièrement en raison de la finesse de la peau de cette zone. Oedèmes et ecchymoses persistent pendant une dizaine de jours.

Voir +

Le resurfacing laser

J’utilise le relissage des paupières au laser CO2 pour son extraordinaire capacité à rétracter la peau et à faire disparaître les rides du contour de l’œil.

Je pratique cette séance de resurfacing au bloc opératoire, le plus souvent après une chirurgie des paupières, une lipostructure ou un mini lifting. Le resurfacing me permet de compléter au mieux ces opérations de rajeunissement et d‘offrir les meilleurs résultats anti âge à mes patients.

Cette technique me permet de corriger un excédent de peau sur une peau flétrie et ridée sans avoir recours à une ablation chirurgicale (résection cutanée lors de la blépharoplastie des paupières inférieures) qui risque de modifier le regard.

La peau de la paupière étant extrêmement fine, le traitement au laser est très efficace et une seule séance sera nécessaire pour obtenir de très bons résultats. Grace à son pouvoir abrasif, le laser CO2 permet de retirer les deux couches de peaux superficielles et de rétracter les tissus.

Après l’intervention, la peau des paupières inférieures est rouge et déshydratée. Il faudra appliquer de la vaseline en couche épaisse pendant 8 jours, temps moyen estimé pour une désocialisation due au resurfacing. Durant cette période, le maquillage est proscrit.

Ensuite, pendant près de 2 semaines, je prescris une crème hydratante et cicatrisante à appliquée sur la peau encore un peu rosée et déshydratée de mes patients. Le maquillage pour cacher les rougeurs est alors rendu possible.

Au bout de 3 semaines, le résultat est impeccable et le regard est significativement rajeuni : les rides du contour de l’œil ont disparu. La peau est raffermie et retendue.

Voir +

La blépharoplastie par voie transconjonctivale

Cette technique consiste à réaliser l’ablation des poches par la voie transconjonctivale.

Le chirurgien passe par l’intérieur de la paupière inférieure pour ôter les poches afin de garantir le meilleur résultat sans aucun risque de modification du regard et sans saignement.

Contrairement à la chirurgie traditionnelle où il y a un risque de couper trop de peau ou d’enlever trop de graisse au niveau des paupières et de rendre ainsi le regard creusé et cadavérisé, le blépharoplastie du muscle sous palpébral assure une maîtrise du geste et évite la prise de risque.

Les autres avantages de la technique :

  • Pas de cicatrice visibles, ni suture ou fils à retirer
  • Aucun risque de modification du regard ou d’œil rond
  • Quasiment aucun risque d'hématomes et d’ecchymoses
  • Les suites opératoires sont simples et n’excèdent pas 2 à 4 jours d’œdèmes

Cette intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire sous anesthésie locale potentialisée.

Dans un second temps, pour améliorer la qualité de la peau et rajeunir significativement le regard, le chirurgien peut effectuer un Resurfacing laser lors de la même intervention. Cette technique consiste à atténuer et faire disparaître un grand nombre de rides sur le contour de l’œil.

Il s’agit d’une brûlure superficielle de l’épiderme entraînant un effet thermique jusqu’au derme, plus en profondeur. Cette « agression contrôlée » permet d’entraîner une régénération des cellules et offre un aspect plus lisse à la peau fripée grâce à la formation du néo collagène.

La blépharoplastie par voie classique

La technique classique de blépharoplastie est une intervention qui vise à retirer l'excédent cutané causé par le relâchement de la peau. Elle consiste, au niveau des paupières inférieures et/ou supérieures à couper la peau au bistouri, à la retendre et à ôter les poches de graisse en réalisant une incision sur le bord ciliaire.

Cette intervention se réalise avec un bistouri laser, ce qui permet ainsi d'éviter les saignements et de faire des incisions extrêmement fines. La cicatrice, invisible, est située sur le bord ciliaire inférieur.

Cependant, en cas de doute sur la laxité de la paupière, sur son niveau d‘élasticité, la technique de blépharoplastie qui consiste à couper la peau peut s’avérer risquée.

Pourquoi je ne pratique pas de blépharoplastie classique et quels en sont les risques

La blépharoplastie classique présente de nombreux désavantages. La peau est très adhérente au muscle et extrêmement difficile à décoller alors que le muscle est peu adhérent aux structures sous-jacentes. Il s'agit là d'un véritable plan de décollement anatomique. Couper la peau avec un petit décollement ne permet pas de traiter les rides de la paupière de manière satisfaisante. La blépharoplastie classique entraîne un risque maximal d'œil rond et de modification du regard et c’est la raison pour laquelle je ne la pratique pas.

La blépharoplastie classique suggère de trouver les poches de graisse à travers le muscle de façon aléatoire et comporte des risques postopératoires (ex : l’œil creux) tandis que le lifting sous musculaire permet de distinguer directement les poches de graisse, rendues plus visibles, et de les retirer avec la plus grande précision.

La lipostructure

La micro lipostructure a révolutionné le traitement du vieillissement. Elle consiste à combler un visage qui a perdu du volume en opérant un transfert de graisse analogue. La maîtrise de la technique et l’expertise du chirurgien jouent un rôle prépondérant dans la qualité du résultat.

L’intervention consiste à prélever la graisse du patient sur l’abdomen ou la face interne des genoux en pratiquant une micro lipoaspiration. La graisse est ensuite centrifugée, épurée, avant d’être réinjectée entre la peau et l’os à l’aide d’une micro canule.

Cette micro greffe graisseuse est définitive et offre un résultat très naturel.

Cependant, il faut savoir que la lipostructure entraîne des suites opératoires importantes lorsqu’elle est réalisée sur les paupières (plus légères sur les tempes et les pommettes) particulièrement en raison de la finesse de la peau de cette zone. Oedèmes et ecchymoses persistent pendant une dizaine de jours.

Le resurfacing laser

J’utilise le relissage des paupières au laser CO2 pour son extraordinaire capacité à rétracter la peau et à faire disparaître les rides du contour de l’œil.

Je pratique cette séance de resurfacing au bloc opératoire, le plus souvent après une chirurgie des paupières, une lipostructure ou un mini lifting. Le resurfacing me permet de compléter au mieux ces opérations de rajeunissement et d‘offrir les meilleurs résultats anti âge à mes patients.

Cette technique me permet de corriger un excédent de peau sur une peau flétrie et ridée sans avoir recours à une ablation chirurgicale (résection cutanée lors de la blépharoplastie des paupières inférieures) qui risque de modifier le regard.

La peau de la paupière étant extrêmement fine, le traitement au laser est très efficace et une seule séance sera nécessaire pour obtenir de très bons résultats. Grace à son pouvoir abrasif, le laser CO2 permet de retirer les deux couches de peaux superficielles et de rétracter les tissus.

Après l’intervention, la peau des paupières inférieures est rouge et déshydratée. Il faudra appliquer de la vaseline en couche épaisse pendant 8 jours, temps moyen estimé pour une désocialisation due au resurfacing. Durant cette période, le maquillage est proscrit.

Ensuite, pendant près de 2 semaines, je prescris une crème hydratante et cicatrisante à appliquée sur la peau encore un peu rosée et déshydratée de mes patients. Le maquillage pour cacher les rougeurs est alors rendu possible.

Au bout de 3 semaines, le résultat est impeccable et le regard est significativement rajeuni : les rides du contour de l’œil ont disparu. La peau est raffermie et retendue.

Différents Techniques opératoires

« Je pratique la chirurgie des paupières au laser depuis 20 ans. Précurseur de cette technique en France, j’ai délaissé le bistouri classique pour adopter le laser qui garantit d’une part une précision sans équivalence et l’absence de saignement lors de l’intervention et d’autre part, des cicatrices plus nettes, rendues quasiment invisibles dans les semaines qui suivent l’intervention »

Antipodes Médical | Créateur de sites