Blépharoplastie d’addition

La blepharoplastie d’addition

La nouvelle technique de blépharoplastie

Il est aujourd’hui admis par tous les chirurgiens du regard que la cause principale du vieillissement de la région péri orbitaire est la perte de volume liée à la fonte graisseuse.

La blépharoplastie classique est une technique opératoire qui consiste à effectuer une résection de peau et de graisse. Toutefois, cette méthode opératoire seule aurait tendance a davantage vieillir le regard plutôt qu’à le rajeunir.

Forts de ce constat, un ensemble d’experts esthétiques se sont détournés de la blépharoplastie classique, très longtemps pratiquée, au profit d’une nouvelle technique de chirurgie esthétique : la Blépharoplastie d’addition !

Mieux comprendre le vieillissement des paupières

La fonte graisseuse est l’un des phénomènes majeurs dans le vieillissement du visage, et le plus souvent, il est associé à une ptôse tissulaire. Au fil des années, les pionniers de la chirurgie du regard ont su privilégier les techniques de lipofilling ou de restauration des volumes graisseux pour rajeunir un regard de manière naturelle et durable.

De manière générale, la fonte graisseuse est plus marquée dans les zones du visage à forte mobilité musculaire où la répétition des mouvements et les mimiques sont très fréquentes, tels que le clignement des yeux et le sourire. Cette répétitivité de mouvements est responsable d’une fonte graisseuse plus rapide et plus importante. Ce phénomène se constate d’abord et avant tout autour de l’orbite, au niveau des paupières supérieures et inférieures.

Choisir la blépharoplastie supérieure d’addition

Le Docteur Hayot a changé de regard sur la pratique de la blépharoplastie en opérant un virage à 180° dans la manière d’appréhender le rajeunissement du regard ; un schéma dans lequel il vaudrait mieux ajouter plutôt que de soustraire du volume :

« Lors de la première consultation pour un rajeunissement du regard, je demande systématiquement à mon patient d’apporter une photo plus jeune qui me permet d’analyser le processus de vieillissement et de me rapprocher au plus près de la demande d’un rajeunissement naturel, qui ne se voit pas.
En comparant les photos de mes patients plus jeunes, je constate toujours un certain degré de perte de volume au niveau de la paupière supérieure, surtout dans sa partie interne et médiane
La blépharoplastie de comblement par lipofilling me permet d’injecter la propre graisse du patient pour créer du volume dans la zone voulue (les paupières supérieures et inférieures, les sillons nasogéniens, les pommettes, etc.). La graisse est prélevée dans les genoux ou l’abdomen à l’aide d’une petite canule, puis, une fois centrifugée, est réinjectée à l’aide de micro aiguille ou canule en profondeur, au contact osseux. La technique opératoire a largement fait ses preuves : l’opération est rapide et sans danger ! »

Les bénéfices de la blépharoplastie de comblement pour les paupières supérieures

La blépharoplastie supérieure classique, qui consiste à effectuer une ablation de l’excès de peau apparent et une exérèse de la poche supéro-interne semble aggraver le creux au niveau de la paupière supérieure. Cet acte chirurgical a pour effet de vieillir la paupière en la creusant plutôt que de la combler pour retrouver la paupière « pleine » que le patient arborait dans sa jeunesse.

Des propos soutenus par le Dr Hayot : « Autant de raisons qui me font préférer la nouvelle technique de blépharoplastie d’addition à la blépharoplastie classique. Le micro lipofilling permet de remplir le creux orbitaire avec de la graisse et de corriger les effets du temps en recréant le volume perdu au fil des années. Le résultat est définitif et les suites opératoires sont simples et rapides. »

Les avantages de la blépharoplastie d’addition pour les paupières inférieures

Au niveau de la paupière inférieure, la perte de volume dans la région malaire accentue l’apparence des poches sous les yeux. En effet, la région malaire supporte et maintient la paupière inférieure, c’est la fonte malaire qui donne un regard fatigué et vieilli.

Dans le cadre d’une blépharoplastie inférieure classique, le chirurgien esthétique s’attache à retirer les poches internes, médianes et externes, en associant parfois le geste à une suspension musculaire (lifting sous-palpébral) ou à une résection cutanée.

Or, avec l’ancienne méthode de blépharoplastie classique, même si l’on retire les poches sous les yeux, le creux au niveau de la jonction entre la paupière et la joue est aggravé et plus visible.

Afin d’éviter de creuser d’avantage la région malaire, il est essentiel de se tourner vers la blépharoplastie d’addition qui consiste à injecter du volume dans la zone à traiter plutôt que d’en supprimer, puis de supprimer les poches de graisse dans le même temps opératoire.

Quels sont les résultats de la blépharoplastie d’addition ?

A la suite d’un lipofilling, les paupières sont gonflées et œdématiées. Les suites opératoires ne sont pas douloureuses mais les œdèmes liés à l’opération des paupières peuvent s'avérer impressionnants dans les quelques heures et quelques jours qui suivent l’intervention.

L’effet secondaire des paupières gonflées est tout à fait normal et transitoire. Cet effet disparaît rapidement. Aucune douleur n’est ressentie par le patient ni durant ni après l’intervention.

Si les premiers résultats sont visibles dès la 3ème semaine de cicatrisation, le résultat définitif n’est visible que 2 mois après l’intervention. La chirurgie esthétique des paupières est un acte qui requiert de la patience pour apprécier le résultat escompté et en profiter pleinement !

Blépharoplastie d’addition par lipofilling : risques et effets secondaires

La blépharoplastie de comblement par lipofilling est une opération rapide et sans danger qui se déroule au bloc opératoire sous anesthésie locale ou générale.
Afin d’éviter toute prise de risque durant l’intervention, certaines précautions devront être respectées :

  • Ne pas prendre de médicaments anti coagulants - type aspirine - pour limiter le risque de saignements durant l’intervention.
  • Etre à jeun dans les 8H qui précédent l’intervention.
  • Se procurer les médicaments prescrits par le chirurgien esthétique en amont de l’intervention (collyres, compresses, etc.).
  • Prévoir des compresses glacées afin de limiter les œdèmes postopératoires.

Le mot du Dr Hayot

« Je fais confiance à cette nouvelle technique de blépharoplastie parce que je suis convaincu qu’il vaut mieux ajouter du volume plutôt qu’en soustraire pour rajeunir le regard. Un visage jeune est un visage plein et surtout pas un visage émacié, qui mettrait davantage en exergue la fonte des volumes provoqué par le processus de vieillissement.
Pour cette raison je pratique de plus en plus de blépharoplastie d’augmentation : dorénavant, j’associe quasi systématiquement des injections de micro particules de graisse (micro lipostructure) à la résection cutanée ou l’ablation de poches sous les yeux car je cherche à préserver au maximum les volumes existants et à restaurer la plénitude du regard. »

Les avantages du comblement par lipofilling

  • Les résultats du lipofilling sont définitifs, la graisse injectée ne disparaît plus.
  • Le résultat d’un lipofilling réussi est extrêmement naturel !
  • Aucun corps étranger n’est injecté dans l’organisme, il s’agit de réaliser une auto-greffe de graisse au patient, sans utiliser de produit chimique.
  • Le chirurgien esthétique utilise des micros aiguilles et micros canules afin de limiter les ecchymoses et d’injecter de très faibles quantités de graisse avec la plus grande précision possible.

Renseignements pratiques

  • Anesthésie : Neuroleptanalgésie ou anesthésie locale
  • Durée de l'intervention : environ 1H30
  • Hospitalisation : ambulatoire
  • Désocialisation : 8 à 10 jours (présence d’œdèmes liés au lipofilling)
Résultats
Avant
Avant
Après
Après

La blepharoplastie d’addition

La nouvelle technique de blépharoplastie

Il est aujourd’hui admis par tous les chirurgiens du regard que la cause principale du vieillissement de la région péri orbitaire est la perte de volume liée à la fonte graisseuse.

La blépharoplastie classique est une technique opératoire qui consiste à effectuer une résection de peau et de graisse. Toutefois, cette méthode opératoire seule aurait tendance a davantage vieillir le regard plutôt qu’à le rajeunir.

Forts de ce constat, un ensemble d’experts esthétiques se sont détournés de la blépharoplastie classique, très longtemps pratiquée, au profit d’une nouvelle technique de chirurgie esthétique : la Blépharoplastie d’addition !

Mieux comprendre le vieillissement des paupières

La fonte graisseuse est l’un des phénomènes majeurs dans le vieillissement du visage, et le plus souvent, il est associé à une ptôse tissulaire. Au fil des années, les pionniers de la chirurgie du regard ont su privilégier les techniques de lipofilling ou de restauration des volumes graisseux pour rajeunir un regard de manière naturelle et durable.

De manière générale, la fonte graisseuse est plus marquée dans les zones du visage à forte mobilité musculaire où la répétition des mouvements et les mimiques sont très fréquentes, tels que le clignement des yeux et le sourire. Cette répétitivité de mouvements est responsable d’une fonte graisseuse plus rapide et plus importante. Ce phénomène se constate d’abord et avant tout autour de l’orbite, au niveau des paupières supérieures et inférieures.

Choisir la blépharoplastie supérieure d’addition

Le Docteur Hayot a changé de regard sur la pratique de la blépharoplastie en opérant un virage à 180° dans la manière d’appréhender le rajeunissement du regard ; un schéma dans lequel il vaudrait mieux ajouter plutôt que de soustraire du volume :

« Lors de la première consultation pour un rajeunissement du regard, je demande systématiquement à mon patient d’apporter une photo plus jeune qui me permet d’analyser le processus de vieillissement et de me rapprocher au plus près de la demande d’un rajeunissement naturel, qui ne se voit pas.
En comparant les photos de mes patients plus jeunes, je constate toujours un certain degré de perte de volume au niveau de la paupière supérieure, surtout dans sa partie interne et médiane
La blépharoplastie de comblement par lipofilling me permet d’injecter la propre graisse du patient pour créer du volume dans la zone voulue (les paupières supérieures et inférieures, les sillons nasogéniens, les pommettes, etc.). La graisse est prélevée dans les genoux ou l’abdomen à l’aide d’une petite canule, puis, une fois centrifugée, est réinjectée à l’aide de micro aiguille ou canule en profondeur, au contact osseux. La technique opératoire a largement fait ses preuves : l’opération est rapide et sans danger ! »

Les bénéfices de la blépharoplastie de comblement pour les paupières supérieures

La blépharoplastie supérieure classique, qui consiste à effectuer une ablation de l’excès de peau apparent et une exérèse de la poche supéro-interne semble aggraver le creux au niveau de la paupière supérieure. Cet acte chirurgical a pour effet de vieillir la paupière en la creusant plutôt que de la combler pour retrouver la paupière « pleine » que le patient arborait dans sa jeunesse.

Des propos soutenus par le Dr Hayot : « Autant de raisons qui me font préférer la nouvelle technique de blépharoplastie d’addition à la blépharoplastie classique. Le micro lipofilling permet de remplir le creux orbitaire avec de la graisse et de corriger les effets du temps en recréant le volume perdu au fil des années. Le résultat est définitif et les suites opératoires sont simples et rapides. »

Les avantages de la blépharoplastie d’addition pour les paupières inférieures

Au niveau de la paupière inférieure, la perte de volume dans la région malaire accentue l’apparence des poches sous les yeux. En effet, la région malaire supporte et maintient la paupière inférieure, c’est la fonte malaire qui donne un regard fatigué et vieilli.

Dans le cadre d’une blépharoplastie inférieure classique, le chirurgien esthétique s’attache à retirer les poches internes, médianes et externes, en associant parfois le geste à une suspension musculaire (lifting sous-palpébral) ou à une résection cutanée.

Or, avec l’ancienne méthode de blépharoplastie classique, même si l’on retire les poches sous les yeux, le creux au niveau de la jonction entre la paupière et la joue est aggravé et plus visible.

Afin d’éviter de creuser d’avantage la région malaire, il est essentiel de se tourner vers la blépharoplastie d’addition qui consiste à injecter du volume dans la zone à traiter plutôt que d’en supprimer, puis de supprimer les poches de graisse dans le même temps opératoire.

Quels sont les résultats de la blépharoplastie d’addition ?

A la suite d’un lipofilling, les paupières sont gonflées et œdématiées. Les suites opératoires ne sont pas douloureuses mais les œdèmes liés à l’opération des paupières peuvent s'avérer impressionnants dans les quelques heures et quelques jours qui suivent l’intervention.

L’effet secondaire des paupières gonflées est tout à fait normal et transitoire. Cet effet disparaît rapidement. Aucune douleur n’est ressentie par le patient ni durant ni après l’intervention.

Si les premiers résultats sont visibles dès la 3ème semaine de cicatrisation, le résultat définitif n’est visible que 2 mois après l’intervention. La chirurgie esthétique des paupières est un acte qui requiert de la patience pour apprécier le résultat escompté et en profiter pleinement !

Blépharoplastie d’addition par lipofilling : risques et effets secondaires

La blépharoplastie de comblement par lipofilling est une opération rapide et sans danger qui se déroule au bloc opératoire sous anesthésie locale ou générale.
Afin d’éviter toute prise de risque durant l’intervention, certaines précautions devront être respectées :

  • Ne pas prendre de médicaments anti coagulants - type aspirine - pour limiter le risque de saignements durant l’intervention.
  • Etre à jeun dans les 8H qui précédent l’intervention.
  • Se procurer les médicaments prescrits par le chirurgien esthétique en amont de l’intervention (collyres, compresses, etc.).
  • Prévoir des compresses glacées afin de limiter les œdèmes postopératoires.