01 40 17 00 99
Actualités

Le traitement des poches malaires

La poche malaire est une pathologie que je vois souvent en tant que chirurgien oculoplasticien (spécialiste dans la chirurgie des paupières).

Les poches malaires sont localisées au niveau de la partie supérieure de la pommette et provoquent souvent la formation d’un “double cerne”.

Un oedème inflammatoire associé à un feston musculaire autour de l’œil forme la poche malaire. Si, en parallèle, la vallée des larmes se creuse, l’effet de poche malaire située juste au-dessus est renforcé.

Des solutions pour le traitement des poches malaires :

D’un point de vue thérapeutique deux attitudes existent suivant que la poche malaire est débutante et modérée ou très prononcée. Dans les formes modérées un traitement médical (injections) est le plus souvent suffisant.

Ma technique consiste à associer des techniques pour dégonfler la poche :

  • Injection de cortisone retard, en regard du contact osseux à très faible dose (quelques gouttes suffisent) qui permet de traiter la participation inflammatoire de la poche malaire.
  • Injection de hyaluronidase (après un test allergique), le même produit qui permet de dissoudre l’acide hyaluronique injectée en excès le plus souvent dans le cerne, cette technique donne des résultats très significatifs dans la diminution de l’oedème malaire par un processus encore difficilement explicable.

Et des techniques pour combler le creux sous malaire situé dans la vallée des larmes, qui consiste à injecter de l’acide hyaluronique de façon profonde en regard du contact osseux pour redonner le volume malaire qui a diminué par la fonte graisseuse.

L’association de ces deux techniques médicales donne d’excellents résultats et permet le plus souvent de différer le traitement chirurgicale de la poche malaire.

Dans les formes prononcées seul le traitement chirurgical permet une nette amélioration des poches malaires.
Il consiste en une association de lifting sous-musculaire et une lipostructure malaire.
Le lifting sous-musculaire est une véritable remise en tension du muscle orbiculaire qui festonne, ce muscle sera réammarré à l’os pour permettre une remise en tension optimale de cet excèdent musculaire.
Ce minilifting musculaire de la paupière sera associé à une lipostructure malaire qui permettra de combler le creux sous malaire participant très souvent à la poche malaire.

Les techniques de traitement des poches malaires par les injections sont très intéressantes du fait qu’elles permettent de repousser la chirurgie de la poche malaire, une chirurgie relativement lourde, qui oblige à pratiquer un grand décollement du muscle pour le remonter et à pratiquer également une lipostructure sur la pommette.

Donc dès l’apparition de signes significatifs de poches malaires, contactez le Dr Hayot spécialiste en médecine esthétique.

Antipodes Médical | Créateur de sites